Détecteurs autonomes avertisseurs de fumée pour les ERP

Remplacement des détecteur de fumée ionique dans les ERP

Souvent désignés sous l’appellation de détecteurs de fumée à chambre d’ionisation (DFCI), les détecteurs de fumée ioniques ont longtemps été le type de DAAF (détecteur et avertisseur autonome de fumée) le plus efficace sur le marché.Cependant, la technologie actuelle proposant aujourd’hui des alternatives plus sûres et aussi performantes, ils sont désormais interdits d’installation et peu à peu retirés de la circulation. Cette volonté de remplacement est due au fonctionnement du DFCI. Celui-ci comporte en effet un élément radioactif, relié à deux électrodes, qui produit un faible courant. Lorsque la fumée pénètre dans la chambre d’ionisation, elle capte une partie de la radioactivité, ce qui fait baisser l’intensité du courant et déclenche l’alarme. Si la conception de ce type de détecteur est faite pour éviter tout type d’émanations radioactives nocives, en cas de mauvaise utilisation ou de dysfonctionnement, l’appareil peut se révéler dangereux. C’est pourquoi les DFCI sont peu à peu remplacés par des DAAF optiques, tout aussi efficaces, mais plus sûrs. Si votre ERP (Établissement recevant du public) est encore équipé de détecteurs ioniques, vous allez devoir le remplacer dans les années qui viennent. Eagles Premium Sécurité vous accompagne dans votre mise aux normes de sécurité et détection d’incendie.

QUELLE CATÉGORIE DE DAAF INSTALLER ?

Les ERP sont classés suivant la nature de l’exploitation qui en est faite. A chaque type d’activité correspond une lettre. Mais ils sont aussi classés dans cinq catégories selon leur capacité d’accueil de public. Selon sa classification, chaque ERP se voit prescrire par la réglementation incendie un type de Système de Sécurité Incendie (SSI), et d’Equipement d’Alarme (EA) à installer. Il existe cinq catégories de SSI (A, B, C, D et E) : A étant la catégorie la plus complexe et E la plus simple. Les EA sont également catégorisés: 1, 2a ou 2b, 3 et 4. Seuls les SSI de catégorie A (auquel correspond un EA de catégorie 1) imposent l’installation de dispositifs de détection d’incendie. Sont concernés entre autres : toutes les structures d’accueil pour personnes âgées et handicapées; tous les hôtels, pensions et restaurants d’altitude; les établissements d’enseignement et colonies de vacances disposant de locaux à sommeil ; les Etablissements de soins, laboratoires, pharmacies comportant plus de 10 lits (à l’exception des hôpitaux de jour); les gares SNCF de 2e et 1re catégorie; les salles de spectacles, projections, cabaret ainsi que les salles de danses et de jeux de 1re catégorie. Les systèmes de détection incendie obligatoires sont différents des DAAF puisqu’il sont des détecteurs automatiques d’incendie (DAI), qui fonctionnent avec le reste du SSI et ne sont donc pas autonomes. 

Il ne s’agit pas non plus toujours de détecteurs de fumée mais aussi parfois de détecteurs thermiques ou de détecteurs de flammes. Cependant après l’examen de votre lieu par un professionnel, celui-ci peut préconiser l’installation d’un DAAF en plus des dispositifs obligatoires, dans certaines salles à risque.

Pour résumer ce qui a été dit précédemment, voici un tableau récapitulatif de tous les types d’ERP et leurs catégories et quelle alarme il est obligatoire d’installer :

OÙ ET COMMENT INSTALLER UN DAAF DANS UN ERP ?

Si les logements doivent obligatoirement installer un détecteur avertisseur autonome de fumée en vertu de la loi Morange, les ERP sont sous le coup d’une réglementation antérieure, laquelle prévoit non seulement l’installation des détecteurs, mais aussi de tous les dispositifs d’évacuation et de lutte contre l’incendie nécessaires à la sécurité de l’établissement.

Cette loi, qui répartit les ERP dans des catégories selon la nature de l’activité et la capacité d’accueil du public, définit précisément les équipements à installer selon la classification de l’établissement. Ainsi, un établissement utilisant des matériaux inflammables recevra des directives particulières adaptées aux risques que cela présente, tout comme un établissement qui accueille du public en sous-sol.

Ces dispositions varient selon le type d’établissement et les risques propres qui lui sont liés. Cependant, dans les établissements devant installer un SSI de type A, les dispositifs de détection automatique doivent être installés dans tous les locaux à l’exception des douches et des sanitaires, et dans tous les couloirs et autres circulations horizontales. Il faut installer un détecteur de fumée dans les locaux à sommeil et des détecteurs appropriés dans les locaux à risque. Pour ce qui est du DAAF supplémentaire, ce sera au professionnel qui vous l’a prescrit de déterminer dans quelle pièce il sera le plus utile. A l’intérieur de cette pièce, l’emplacement idéal pour le DAAF est le centre du plafond et si c’est impossible à au moins 30 cm des murs latéraux.

Classement ERP des immeubles de grande hauteur (IGH)

Quelles sont les différentes classifications des ERP

Les établissements recevant du public (ERP) sont classés en type, selon la nature de leur exploitation. Cette classification permet de connaître les textes applicables. Le “type”, ou activité, est désignée par une lettre définie par l’article GN 1 du règlement de sécurité incendie ERP.

Classement ERP des établissements installés dans un bâtiment

J : Structures d’accueil pour personnes âgées ou personnes handicapées L : Salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple M : Magasins de vente, centres commerciaux N : Restaurants et débits de boisson O : Hôtels et pensions de famille P : Salles de danse et salles de jeux R : Établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement S : Bibliothèques, centres de documentation T : Salles d’exposition à vocation commerciale U : Établissements de soins V : Établissements de divers cultes W : Administrations, banques, bureaux X : Établissements sportifs couverts Y : Musées Classement ERP des établissements spéciaux PA : Établissements de Plein Air CTS : Chapiteaux, Tentes et Structures toile SG : Structures Gonflables PS : Parcs de Stationnement couverts OA : Hôtels-restaurants d’Altitude GA : Gares Accessibles au public (chemins de fer, téléphériques, remonte-pentes…) EF : Établissements flottants (eaux intérieures) REF : Refuges de montagne Classement ERP des immeubles de grande hauteur (IGH) GHA : Habitation GHO : Hôtel GHR : Enseignement GHS : Dépôt d’archives GHTC : tour de contrôle GHU : Usage sanitaire GHW : Bureaux GHZ : Usage mixte Par ailleurs, les obligations auxquelles sont soumis les ERP en matière de sécurité incendie sont différentes selon leur capacité d’accueil. Ils sont classés en 2 groupes et en 5 catégories.Ainsi, la catégorie est déterminée en fonction de l’effectif théorique susceptible d’être reçu dans l’établissement majoré de celui du personnel pour les établissements du 1er groupe et hors personnel pour ceux du 2ème groupe.
  • 1er groupe, 1ère cat. : plus de 1500
  • 1er groupe, 2ème cat. : 1500 à 701
  • 1er groupe, 3ème cat. : 700 à 301
  • 1er groupe, 4ème cat. : moins de 300
  • 2ème groupe, 5ème catégorie : moins de 200 pour tous les établissements et moins de 100 pour les hôtels.
En outre, pour l’application du règlement de sécurité, les établissements recevant du public sont classés en deux groupes :
  • Le premier groupe comprend les établissements de 1er, 2e , 3e et 4e catégories
  • Le deuxième groupe comprend les établissements de la 5e catégorie.
Les établissements qui se situent au-dessous du seuil fixé par le règlement de sécurité sont régis par les dispositions relatives aux établissements du 2° groupe (5° catégorie), types OA, GA, REF et EF. Les établissements du 1er groupe, 1ère à 4ème catégorie, sont les établissements des types L, M, N, O, P, R, S, T, U, V, W, X et Y

Les extincteurs en sécurité incendie

L’obligation d’extincteur : quel type d’extincteur ?

En fonction du type d’ERP et de la nature des risques, il faudra envisager différents types d’extincteurs en entreprise :
  • L’extincteur à eau pulvérisée avec additif : il convient pour les classes de feu A ou B (feu sur des matériaux tels que bois, tissu, carton, mais aussi sur les corps gras du type essence, fioul, pétrole, alcool, solvants, huiles ou peintures),
  • L’extincteur à mousse : il convient aussi pour les classes de feu A ou B (idem ci-dessus),
  • L’extincteur à poudre : il convient pour les classes de feu A et B mais aussi pour les gaz (classe C),
  • L’extincteur au CO2 : il convient pour les classes de feu B et C.

NOMBRE D’EXTINCTEURS PAR M2 ET HAUTEUR DE FIXATION DES EXTINCTEURS​

Le Code du travail indique qu’il doit y avoir :
  • au moins un dispositif d’extinction pour 200 m² de surface au sol,
  • au minimum un appareil par niveau,
  • pour ce qui est du type d’extincteur, il faudra prévoir 1 extincteur à eau de 6 litres ou bien 1 extincteur à poudre de 6 kg ou encore 2 extincteurs CO² de 5kg.
Si le local est de nature industrielle, il faudra prévoir :
  • au moins un dispositif d’extinction pour 150 m² de surface au sol,
  • au minimum un appareil par niveau,
  • pour ce qui est du type d’extincteur, il faudra prévoir 1 extincteur à eau de 9 litres ou bien 1 extincteur à poudre de 9 kg ou encore 3 extincteurs CO² de 5kg.

Les extincteurs doivent être fixés à 1,5 mètre de hauteur (hauteur de la poignée par rapport au sol).

Avant tout, l’extincteur doit être installé à proximité des lieux présentant le plus de risque incendie (machinerie, circuits électriques). S’il y en a plusieurs, leur distance de séparation ne doit pas excéder plus de 15m.

Certaines installations comme les machineries, les transformateurs, les chaufferies ou encore les tableaux électriques représentent un danger localisé et doivent recevoir une protection complémentaire :

Choisissez un endroit dégagé, tel un poteau ou un mur et fixez-le à une hauteur de poignée inférieure à 1,50m. Si c’est en extérieur, protégez-le des intempéries ou autres à l’aide d’un coffret.

SIGNALISATION DES EXTINCTEURS : RÉGLEMENTATION

Selon la loi, tous les extincteurs doivent être facilement accessibles et visibles de loin. La signalisation d’extincteur est carrée ou sous forme de rectangle : elle symbolise un extincteur blanc sur fond rouge, et doit être placée à une hauteur supérieure à 1m80 du sol pour être visible de loin. Selon les normes européennes, une autre signalisation d’extincteur doit se trouver juste au-dessus de l’extincteur et sert à informer sur la nature de l’extincteur :
  • eau + additif, mousse, poudre, ou CO2,
  • classes de feux concernées,
  • numéro de l’extincteur.

Les extincteurs en protection d'activités particulières

Stockage en extérieur de liquides et/ou gaz inflammables en hauteur ou en fosse

Cette règle s’applique notamment pour les liquides classés comme particulièrement inflammables, de première et deuxième catégorie, ainsi que les liquides peu inflammables.

  • Quantité en litres ou kg inférieure ou égale à 500 : pas de dotation nécessaire
  • Quantité comprise entre 500 et 2 500 : 1 extincteur à poudre de 9kg ABC ou BC
  • Quantité comprise entre 2 500 et 5 000 : 2 extincteurs à poudre de 9kg ABC ou BC
  • Quantité supérieure à 5 000 : 2 extincteurs à poudre 9kg et 1 extincteur poudre de 50kg ABC ou BC

Pour les liquides peu inflammables et de 2ème catégorie, les extincteurs sur roues ne sont obligatoires qu’à partir de 50 000 litres. Il est également recommandé d’être équipé d’une pelle, d’un seau et d’un bac à sable.

Stations de distribution de carburant

Il est obligatoire d’installer un extincteur à poudre ABC pour chaque emplacement comptant entre 1 et 3 volucompteurs. Il est conseillé de disposer un extincteur tous les 15 mètres.

 

Stockages extérieurs divers

Pour toute zone permanente de stockage en extérieur se trouvant dans un rayon de 10 mètres de locaux équipés d’extincteurs mobiles ont pour obligation d’être doté soit :

  • d’un extincteur 9 litres ou 9 kg par portion de 200 m²,
  • d’un extincteur à eau pulvérisée avec additif de 45 litres
  • d’un extincteur à poudre ABC de 50 kg sur roues pour une portion de 1000 m².

Chambres froides et entrepôts frigorifiques

Il doit y avoir un extincteur tous les 200m2. Il n’est pas obligatoire d’être équipé d’extincteurs supplémentaires pour les stockages en hauteur.  Les extincteurs doivent être installés à l’extérieur de ces chambres froides.

Checklist a destination des ERP

La réglementation ERP doit être appliquée par les commerçants notamment, quelle que soit la surface du commerce. En fait, sont concernés tous les établissements recevant du public autre que les employés de l’établissement. Pour vous aider, voici la chek-list des points principaux à vérifier pour une sécurité incendie respectant la législation.

 

1. LA DEMANDE D’AUTORISATION DE TRAVAUX

C’est directement lié à la mise en conformité de votre établissement recevant du public (ERP). Le code de la construction et de l’habitation prévoit qu’une autorisation de construire, d’aménager ou de modifier un ERP soit soumise au préfet ou au maire.

2. LES MATÉRIAUX À UTILISER LORS DE LA CONSTRUCTION OU RÉNOVATION DU LOCAL

Pour une sécurité optimale, il faut vérifier le choix des portes coupe- feu, mais aussi utiliser des matériaux résistant au feu, pour le plafond, le revêtement et le sol. Et surtout, prévoyez une protection ultra-résistante au feu pour les tableaux électriques (caisson, armoire), c’est un point névralgique en cas d’incendie !

3. LES ACCÈS

Lors de la construction de votre ERP, il faut être attentif à la localisation et à l’ouverture des accès de secours : la porte d’une boutique par exemple doit s’ouvrir vers l’extérieur, elle peut cependant être coulissante avec un système de sécurité adapté.

Le passage et le seuil de la porte de secours doivent aussi être adaptés afin de faciliter le passage des personnes à mobilité réduite. Si le seuil de la porte est surélevé par rapport au trottoir, une rampe amovible constituera une solution simple, évitant de gros travaux d’aménagement.

4. LE CONTRÔLE ANNUEL

C’est une obligation légale : vos installations électriques doivent être contrôlées une fois par an par un organisme agréé. Ce contrôle doit être indiqué et validé dans votre registre de sécurité. A noter : vos extincteurs aussi doivent être vérifiés une fois par an afin d’être utilisables à tout moment.

5. L’ÉQUIPEMENT CONTRE L’INCENDIE

L’équipement à prévoir a minima est le suivant :

  • Bloc d’éclairage de sécurité
  • Alarme incendie de type 4 pour un ERP de 5e catégorie
  • Un extincteur 6 litres par étage et un par 200 m2, avec au minimum deux appareils par établissement, et en plus des extincteurs adaptés aux risques particuliers (comme un Co 2 2 kg pour le tableau électrique, ou un extincteur poudre abc pour une chaudière à gaz par exemple)
  • la signalétique (plan d’évacuation, consignes de sécurité)

Tous ces accessoires de sécurité incendie doivent être maintenus en bon état et vérifiés 1 fois par an par une personne habilitée. Ce contrôle sera indiqué dans votre registre de sécurité : c’est la garantie que votre établissement est bien équipé contre l’incendie. Respecter les normes en vigueur peut vous éviter une sanction pouvant aller jusqu’à la fermeture de votre établissement.